Close

Ce que vous devez savoir sur capacité de chargement d’une laveuse

Une demande spécifique
Il est vrai que ce qui suit est un peu plus long que conseillé, mais si vous prenez le temps supplémentaire à maîtriser les quelques notions exposées dans ce texte, cela vous sera très bénéfique lors de votre prochain achat….je vous le promets !

Le volume, un bon moyen de vendre…
En Amérique du Nord, les fabricants et les vendeurs d’électroménagers mettent très souvent au premier plan la grandeur du volume de la cuve des laveuses à linge. Pour ceux-ci, il y a des avantages et des inconvénients reliés à cette caractéristique de cet appareil par rapport à l’usage au quotidien, les plus grandes nous permettant supposément une économie en temps et en argent.

Le vendeur de laveuse que j’étais…
Par expérience, c’est la première question que me posent habituellement mes clients. Il n’en fallait pas plus pour que je fasse de même, je l’avoue. Pendant des décennies j’ai « vendu » les « Upgrade » sur les volumes habituels de 3.0, 3.2 et 3.5 pi³.
Honnêtement, une réflexion sur cette pratique m’a imposé une remise en question et par conséquent à un questionnement. Je vous partage donc ma méthode personnelle pour déterminer la capacité de chargement plus réaliste des différentes configurations de laveuses à linge domestiques.

Un bon samaritain
En vérité, il a fallu un propriétaire de buanderies pour me remettre à l’ordre. Sous l’insistance de son épouse, impatient il est venu en magasin pour confirmer le choix des laveuse sécheuses que j’essayais de vendre à celle-ci. Il me posa quelques questions à lesquelles je n’ai eu aucune réponse.  À ce moment , j’ai soudainement découvert mon réel niveau compétence en ce qui concerne cet outil, même après toutes ces années à les vendre.
Je suppose qu’en me voyant rougir de gêne, il en conclue que j’ai de bonnes intentions et que je prenais à cœur mon rôle de vendeur/conseiller. Il me demanda alors de refaire  mes devoirs car il allait revenir le samedi suivant. Il a été assez pédagogue le monsieur et je le remercie. La semaine suivante j’ai été en mesure de répondre et de proposer un ensemble différent, et cette fois-ci, en toute connaissance de cause. Cella à été le début de mes recherches qui influencent encore ce que je dit ou écrit sur le sujet. Ils ont resté des clients fidèles, heureusement pour moi et mon égo.

Notre façon habituelle de mesurer la charger
Vous êtes à vous décider de faire des brassés de lavage. Il commence à être le temps, car les enfants se plaignent qu’il leur manque les vêtements qu’ils préfèrent; comme de raison. Vous rassemblez tous les items à laver dans la même pièce, dévissés par types de lavage, comme d’habitude. Vous vous rendez compte, d’un seul coup d’œil, que l’un des tas est trop gros pour un seul lavage dans votre laveuse à chargement par le dessus, c’est ça l’expérience.

Vous savez pertinemment bien que 10 paires de jeans, les bas foncés, les chemises mauvais teint et les draps de lit foncés sont beaucoup trop pour la capacité de la verseuse devant vous. Vous les séparez en plusieurs tas, en comptant soigneusement le nombre d’items appropriés dans chaque.
Dans les faits, pour vous aider à prendre ces décisions, vous venez de vous servir de la méthode la plus populaire pour déterminer la quantité d’items à laver pour un lavage domestique. Vous avez ajusté le nombre d’items par rapport à leur volume qu’ils prennent.

Différence de capacité entre les laveuses à chargement par le dessus (TL) et les frontales
Les professionnels du lavages de vêtements utilise en majorité les laveuses frontales et cela depuis très longtemps. Dans le marcher domestique, les fabricants nous ont offert depuis le tout début des appareils à chargement par le dessus (Top load). Depuis quelques années, nous avons des laveuses frontales pour usage domestiques qui sont apparue sur le marché. Nous sommes finalement à rejoindre les consommateurs européens et les pros. Par conséquent, quelques informations supplémentaires devrons nous être transmissent pour nous aider à choisir correctement notre prochaine laveuse.  En partant, à volume comparable, il y a une différence de capacité de chargement entre les « TL » et les frontales.

Les laveuses à chargement par le dessus (TL)
Les laveuses TL utilisent, entre autre, la friction entre les tissus comme façon de briser les molécules à éliminer. C’est la raison d’être de l’agitateur central dans la cuve, ce bidule que enlève de l’espace. Comme vous le faite à la main, plus il a de friction et plus les taches disparaissent. Mais, pour avoir cette friction dans une TL, il y a des conditions à remplir.

  • Il doit avoir la présence suffisante d’eau;
  • Il ne doit pas avoir trop de tissus;
  • Pour avoir la friction, il faut que le ratio eau/tissus permet un circulation libre des tissus à l’intérieur de la cuve. Voire l’article sure la qualité de lavage et le cercle de Sinner.

Donc, une partie du volume de la cuve est forcément déjà utilisée par l’eau et l’agitateur. Un modèle commercial typique de TL ,la MAT14PD ,vous donnes 5.9 kg comme maximum charge d’opération. Source: http://www.manualslib.com/manual/507361/Maytag-Mat14pd.html#manual

Les frontales
Les laveuses à chargement frontale utilise un autre système de lavage et celui-ci demande beaucoup moins de friction. Par le fait même, la quantité d’eau en est réduite également. En  éliminant l’agitateur central et en diminuant la quantité d’eau, il y a plus d’espace utilisable pour les tissus. Donc, à volume du cuve semblable, la frontale à plus de capacité de charge.

 

  • Il doit avoir la présence suffisante d’eau (détrempé seulement);
  • Il ne doit pas avoir trop de tissus (remplir maximum au 3/4);
  • Rapport volume/tissus capable de permette un rabattage des tissus.

 

La méthode de vente à des entreprises
Dans le commerce, les professionnels(les) utilisent une autre méthode pour déterminer la charge maximale d’une brassée de lavage. Ils utilisent le poids à sec des vêtements soit en livres ou en kilos. Si vous utilisez une buanderie payante, vous aurez cette information inscrite sur les machines à laver. En vérité, il y a de très bonnes raisons pour que ce soit ainsi.
En effet, surcharger un lavage a potentiellement des conséquences graves pour leur « business ». Elle peut réduire la durée de vie de l’appareil et/ou endommager les vêtements des clients et/ou réduire la qualité de lavage. Dans tous les cas, il y aura des frais inutiles et ceux-ci ne font vraiment pas bon ménage le commerce.
Les vendeurs de ces laveuses commerciales vont transmettre à leurs clients potentiels des informations impliquant nécessairement la notion de réduction de frais d’exploitation. Dans le même sens, ils vont parler plutôt de force centrifuge en unité g lorsqu’il est question de puissance d’essorage et non seulement de vitesse de rotation. Dans le commerce, il n’est pas rare de voir une diminution de la vitesse d’essorage (RPM) pour un volume de cuve plus grand, pour avoir ainsi une force centrifuge idéale, compromis entre l’économie en coûts de séchage et les frais de remboursement aux clients. Vous venez aussi de saisir la relation entre le volume, la vitesse de rotation et les forges g.
UnDans les faits, une trop grande force de placage d’un vêtement sur la paroi de la cuve peu  endommager celui-ci. Il devient donc facile de catégoriser le type de tissus par rapport à sa résistance aux g tout comme l’ont le fait pour la chaleur en degrés et la teinture. Voici un exemple d’informations disponibles aux les pros sur des frontales:

Tableau capacité laveuse frontale FR

Source: http://www.maytagcommerciallaundry.com/assets//mcl-new/pdfs//DIMENSIONGUIDE/MXS65PDATS_Dimension%20Guide_EN.pdf

Observations: Force g constant,  4.77 pi³ = 14 kg de linge,  la vitesse essorage est ajusté au volume de la cuve.

La méthode de vente à des clients non professionnels
Sur le continent Nord Amérique, les informations disponibles sur les laveuses à linge domestiques sont plutôt déroutantes. Si nous les comparons à celles mentionnées précédemment,  il y a seulement le volume et la vitesse d’essorage, les deux les plus facile à capitaliser sur le plan des ventes. Elles sont celles que nous avons depuis des décennies alors pourquoi les changer, au risque de mêler les consommateurs.
Mais, lorsque que les vendeurs les intègrent dans leur ‘pitch de vente », cela ne nous sert pas vraiment à faire un choix adapté à nos besoin car elles ne correspondent pas aux unités de référence que nous utilisons quotidiennement. Il nos en manque deux autres.
Encore plus déroutant est le fait que la manière de mesurer le volume n’est pas toujours  la même et l’une donne un résultat plus grand que l’autre. En exemple une laveuse de 3.2 pi³ (ancienne mesure ) égale 2.8 pi³ nouveau protocole de 2007  (DOE, Department of Energy).
En fait, les fabricants devraient nous donner aussi les infos sur la capacité de charge en poids et un système de conversion en nombres d’items en tissus. Ceux-ci pourraient nous donner un point de comparaison avec une méthode qui nous est familière.

Pourquoi pas ici aussi ?

Pourtant, ailleurs dans le monde, les revendeurs mettent en avant ce genre d’informations.

It’s not an everyday occurence that washing machine inspires people.

  • 3.2 Cu. Ft. Wash Basket, 18 Lbs. UL = 2.9 CF Capacity

Load Sizes

Small 1-2 permanent press dress shirts or 2 pillow cases or 1 lightweight dress or similar size load Medium 3-4 permanent press dress shirts or 1 twin sheet, 1 pillow case or 1-2 lightweight dresses
Large 6-7 permanent press shirts or 2 twin sheets, 2 pillow cases or 8 standard bath towels, 6 wash cloths
Sources : http://docs.alliancelaundry.com/tech_pdf/Production/202956.pdf

NOTE: Starting January 2009, the Department of Energy (DOE) mandated new efficiency standards which resulted in reduced water levels in the topload washer.